Bien consciente de l’importance prise par la technologie blockchain ces derniers mois, Microsoft a décidé d’intensifier son offre en la matière avec le « Project Bletchley ». Derrière ce nom de code à la consonance militaire se cache un ensemble d’outils qui vulgarise et favorise l’usage des blockchains dans l’entreprise.

Premières annonces

Histoire de rassurer son monde, Microsoft a déjà commencer à communiquer sur la sécurité du middleware qu’elle utilise ainsi que sur certains des outils offerts par Project Bletchley. Les « Cryptlets » par exemple, donnent la possibilité aux entreprises d’importer en toute sécurité des données externes depuis un système blockchain. En outre, ils peuvent être utilisés via diverses plates-formes cloud et avec des langages de programmation différents. Le «  Project Bletchley » permet également d’ajouter des services (cryptage, service d’identité…) qui ne sont pas existants nativement dans un blockchain. Et c’est précisément en cela que ce projet s’annonce intéressant : le middleware doit générer une augmentation de la puissance des applications.

Image of two young businessmen using touchpad at meeting

La volonté de Microsoft est limpide : renforcer sa stratégie et sa position sur le marché du blockchain. Au regard de l’importance prise par cette technologie, cela à tout de la bonne idée. Néanmoins, le « Project Bletchley » n’en n’est encore qu’à ses balbutiements. Guettons donc les prochaines semaines afin d’en savoir encore davantage sur ce projet qui s’annonce déjà excitant.

A propos de l'auteur

Articles similaires